Dons du sang


le parcours

Vous pouvez décider de sauver des vies en donnant votre sang. Aujourd'hui en France, 2,5 millions de dons sont nécessaires chaque année pour soigner les malades (cancers, leucémies, maladies héréditaires...), les opérés et les accidentés. La transfusion, effectuée uniquement en cas de nécessité, est vitale pour ces personnes. Aucun produit de remplacement n'existe à l'heure actuelle.

La transfusion sanguine comprend le don de sang, le don de plasma, le don de plaquettes, le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire. En France cette activité contribue à soigner 1 million de malades par an en recueillant tous les types de dons.

L’Etablissement français du sang (EFS) est l’opérateur unique de la transfusion sanguine. Il est présent sur l'ensemble du territoire avec ses 143 sites de prélèvement et ses 40 collectes mobiles.

 

Le don du sang s'effectue en plusieurs étapes, et peut être effectué sur un site fixe ou dans une collecte mobile.

 

Vous ne pouvez pas donner si :

  • vous avez fait un don de plasma dans les 15  derniers jours,
  • vous avez fait un don de plaquettes dans les 4 dernières semaines.

Vérifiez votre aptitude au don pour éviter de vous déplacer inutilement en consultant  le document d’auto-exclusion.

 

Critères :

  • règles du don : le don est possible de 18 à 70 ans, et des règles particulières s'appliquent à chaque type de don (sang total, plasma ou plaquettes) ;
  • conditions médicales : il faut être en bonne santé pour donner son sang. Un questionnaire médical est rempli systématiquement avant chaque don, et un entretien confidentiel avec un médecin permet de vérifier si le don peut être effectué, dans le respect de la santé de donneur et de la sécurité du receveur.

 

La sécurité des donneurs

En effet, les tests de dépistage réalisés sur tous les dons ne suffisent pas à garantir l'absence de tout agent transmissible susceptible d'être dangereux pour le malade qui recevra le sang. Il est donc essentiel pour la sécurité de tous de répondre avec sincérité aux questions posées, et de s'abstenir de donner lorsqu'un risque est mis en évidence.

Toutes les précautions sont prises pour garantir la sécurité du donneur. Le volume prélevé est ajusté en fonction du volume sanguin circulant, et une personne en bonne santé récupère rapidement le volume sanguin ou plasmatique prélevé. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une sensation de malaise pendant ou après le don. Il s'agit le plus souvent d'une réaction de l'organisme appelée "malaise vagal". Il est important de boire avant le don, puis après le don afin d'aider l'organisme à récupérer rapidement. L'entretien avant le don vérifie votre état de santé car les personnes ayant des maladies cardiovasculaires ne doivent pas donner leur sang. Avant un don par aphérèse, un document d'information spécifique vous est remis vous informant des risques, même les plus rares, liés au prélèvement.

 

Document d'information pré-don

Vous pouvez l’imprimer et le lire avant de vous rendre au don et avant de remplir votre questionnaire.

Questionnaire de préparation à la visite médicale

Vous pouvez l'imprimer, et le rapporter rempli le jour de votre don.

Le don du sang se fait dans l'intérêt du receveur. Pour éviter de faire courir des risques au donneur et au receveur, il est indispensable de respecter des critères.

 

Source EFS